•  
     
    Drôles de personnages
    Le petit moussaillon   

     
    C'est dans le vent, les flots, l'embrun
    Quand on est marin
    Qu'il faut la pipe aux dents
    Filer en rigolant
    De la cale au mat d'artimon
    Chaque moussaillon
    Doit montrer qu'il est un peu là
    Car suivant chaque cas

       

    Quand on est un petit moussaillon
    Faut chercher l'occasion
    De gagner du galon
    Pas besoin d'avoir
    Sacré nom de nom
    De la barbe au menton
    Mais faut au fond du cœur
    Du nerf et de l'ardeur

     

     

    Quand on est un tout petit moussaillon
    Sous tous les horizons
    Faut chercher l'occasion
    De décrocher tous les galons
    Il faut traiter sans peur
    La mer comme une sœur
    Quand on est un petit tout petit moussaillon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    10 commentaires
  • A l’intérieur de mon jardin

     

    Parmi le vert
    et la floraison
    de toutes les plantes les plus belles
    je flâne.
    Je délibère ici
    Je rêve par là.
    L’heure s’arrête
    ou plutôt s’étend pleinement,
    se déplier et s’amplifier.

    Ces tournoiements et ondulations soudaines
    de brises d’été,
    envoient tous les parfums
    dans l’air chaud.
    Contempler une feuille
    ou le motif sur le mur
    créés par des branches les plus prés.

    Ces têtes-là de fleurs dansantes
    exposent délicatement
    toute leur gloire.

    Quelle simplicité à se perdre.
    Et quelle aisance à respirer
    doucement.
    Et quelle aisance
    à avoir des pensées profondes.

     

     

    René-François SULLY PRUDHOMME
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    7 commentaires
  •  

    Au-dessus de Paris
    la lune est violette.
    Elle devient jaune
    dans les villes mortes.
    Il y a une lune verte
    dans toutes les légendes.
    Lune de toile d’araignée
    et de verrière brisée,
    et par-dessus les déserts
    elle est profonde et sanglante.

    Mais la lune blanche,
    la seule vraie lune,
    brille sur les calmes
    cimetières de villages.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    6 commentaires
  •  


    Jean Ferrat - L'Amour est Cerise par ViveFerrat

     

     

    Rebelle et soumise
    Paupières baissées
    Quitte ta chemise
    Belle fiancée
    L'amour est cerise
    Et le temps pressé
    C'est partie remise
    Pour aller danser

    Autant qu'il nous semble
    Raisonnable et fou
    Nous irons ensemble
    Au-delà de tout
    Prête-moi ta bouche
    Pour t'aimer un peu
    Ouvre-moi ta couche
    Pour l'amour de Dieu

    Laisse-moi sans crainte
    Venir à genoux
    Goûter ton absinthe
    Boire ton vin doux
    Ô rires et plaintes
    Ô mots insensés
    La folle complainte
    S'est vite élancée

    Défions le monde
    Et ses interdits
    Ton plaisir inonde
    Ma bouche ravie
    Vertu ou licence
    Par Dieu je m'en fous
    Je perds ma semence
    Dans ton sexe roux

    Ô Pierrot de lune
    Ô monts et merveilles
    Voilà que ma plume
    Tombe de sommeil
    Et comme une louve
    Aux enfants frileux
    La nuit nous recouvre
    De son manteau bleu

    Rebelle et soumise
    Paupières lassées
    Remets ta chemise
    Belle fiancée
    L'amour est cerise
    Et le temps passé
    C'est partie remise
    Pour aller danser

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique