• Couleurs : poème de Federico Garcia Lorca

     

    Au-dessus de Paris
    la lune est violette.
    Elle devient jaune
    dans les villes mortes.
    Il y a une lune verte
    dans toutes les légendes.
    Lune de toile d’araignée
    et de verrière brisée,
    et par-dessus les déserts
    elle est profonde et sanglante.

    Mais la lune blanche,
    la seule vraie lune,
    brille sur les calmes
    cimetières de villages.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Mars 2015 à 20:46

    Très joli texte Cerisette. Bises et bonne soirée ZAZA.

    2
    Mardi 17 Mars 2015 à 20:48

    belle soirée  bizzzzzzz

    3
    Mercredi 18 Mars 2015 à 03:44

    Elle est jolie cette poésie !

    4
    Mercredi 18 Mars 2015 à 09:03

    bizz et belle journée

    5
    Jeudi 19 Mars 2015 à 21:26

    belle soirée  bizzzzzz

    6
    Vendredi 20 Mars 2015 à 09:12

    la lune une fois de plus bien déclinée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :