• poème hiéroglyphe : charles cros

     

    Hiéroglyphe

     

    J’ai trois fenêtres à ma chambre :
    L’amour, la mer, la mort,
    Sang vif, vert calme, violet.

     

    Ô femme, doux et lourd trésor !

     

    Froids vitraux, odeurs d’ambre.
    La mer, la mort, l’amour,
    Ne sentir que ce qui me plaît…

     

    Femme, plus claire que le jour !

     

    Par ce soir doré de septembre,
    La mort, l’amour, la mer,
    Me noyer dans l’oubli complet.

     

    Femme! femme! cercueil de chair !

    Charles Cros

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Février 2015 à 20:30
    LADY MARIANNE

    je n'ai pas bien saisi le sens de ce poème ! désolée! trop hermétique pour ma tite tête !!
    bizzz

    2
    Lundi 9 Février 2015 à 21:48

    Un poème difficile à comprendre 

    je ne vois pas le sens sauf peut être celui d'une rupture mais encore pas certaine du tout 

    gros bisous bonne soirée ma douce amie 

    Mado 

    3
    Lundi 9 Février 2015 à 22:53

    Pas facile au niveau de la compréhension Cerisette. Bise

    4
    Mardi 10 Février 2015 à 05:42

    Il m'a l'air tout triste ce poème.

    Je te souhaite une bonne journée. Bisous

    5
    Mardi 10 Février 2015 à 09:41

    bizz et belle journée;

    6
    Jeudi 12 Février 2015 à 17:03

    c'est dur à comprendre mais certainement un homme qui ne comprend pas sa femme

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :